Kris Princen a dominé la 45ème édition du TAC Rally

09 avril 2018

Avec 12 meilleurs temps sur un total de 14 étapes spéciales disputées, Kris Princen a dominé la 45ème édition du TAC Rally du départ jusqu'à l'arrivée.

Le leader du Championnat de Belgique conforte ainsi son avance sur le champion en titre Vincent Verschueren, qui a échoué à la 2ème place pour la 2ème fois cette saison. Sébastien Bedoret et Melissa Debackere ont complété le triomphe de Skoda en plaçant quatre Fabia R5 aux quatre premières places.

78 équipages ont pris samedi matin le départ du TAC Rally, 3ème manche du jobFIXers Belgian Rally Championship. Venus en nombre sous un agréable soleil printanier, les spectateurs espéraient assister à une course passionnante. C'était sans compter avec Kris Princen. Le Limbourgeois a d'emblée frappé fort dans la boucle d'ouverture. Le pilote Skoda a ensuite contrôlé le reste de l'épreuve. La toute nouvelle évolution moteur n'y a pas été étrangère.

"Je n'ai pas vraiment senti la progression sur le plan de la puissance, mais celle-ci a sans doute joué un certain rôle,"savourait le pilote qui a inscrit le TAC Rally pour la 3ème fois à son palmarès.
"Cette fois, j'avais prévu de démarrer plus vite et ça a parfaitement fonctionné. Les réglages étaient excellents les notes parfaites et je ne me suis pas laissé piéger. Avec cette victoire, je présente un score quasi parfait au championnat après trois rallyes avec deux victoires et une 2ème place. Mais rien n'est encore joué."

Vincent Verschueren s'est adjugé les deux derniers meilleurs temps mais le pilote Godrive ne pouvait pas être totalement satisfait.

"J'ai essayé tout ce que j'ai pu mais je ne parvenais pas à égaler les temps de Kris. L'explication ne peut se trouver qu'au niveau du moteur car habituellement, nous nous battons à la seconde. Ici, Kris était tout simplement intouchable,"analysait le champion en titre. "Nous allons devoir trouver une parade d'ici à la prochaine course..."

Jusque dans les derniers mètres, Sébastien Bedoret a été en bagarre avec Melissa Debackere pour la 3ème place. La nouvelle recrue de 22 ans de Freddy Loix et Skoda Belgique a tenu bon et a couronné ses débuts en Fabia R5 par une place sur le podium.

"Je ne m'attendais pas du tout à ça," avouait Sébastien à l'arrivée. "Le plus important n'est pas ce podium mais bien la progression que j'ai réalisée durant l'épreuve. De 2" au km, j'ai pu réduire l'écart de performance avec les meilleurs jusqu'à 0"5 au km. C'est encourageant."

Melissa Debackere a conclu une bien belle prestation par une 4ème place sur sa Skoda Fabia R5. Le beau temps et la reprise de la collaboration avec sa fidèle copilote Cindy Cokelaere n'y ont certainement pas été étrangers. Auteur d'une erreur dans la 1ère boucle, Didier Duquesne a terminé à la 6ème place, à 4'09", suivi par Achiel Boxoen, qui a montré en fin de course qu'il a rapidement trouvé ses marques au volant de la Ford Fiesta R5 Evo2 aux couleurs de jobFIXers. Il a devancé Robin Maes, qui a surmonté la douleur d'une blessure pour pouvoir participer à ce TAC Rally, et David Bonjean, battu de 0"7 seulement par son équipier chez Skoda. Une belle entrée en matière pour l'homme d'affaires wallon qui a été agréablement surpris par le plaisir de conduite au volant d'une Fabia R5.

Deux pilotes Porsche se sont immiscés parmi les R5 dans le Top 10. Tim Van Parijs, le plus rapide en début de course ce matin, a dû se contenter de la 10ème place après une crevaison et un tête à queue. Gunther Monnens a imposé l'autre Carrera 997 dans la catégorie GT. Le spectaculaire Limbourgeois a conclu l'épreuve avec un inespéré Top 5.

"J'espérais un tel résultat, mais sans vraiment y croire," ccommente Gunther. "J'ai surtout pris beaucoup de plaisir durant le duel avec Kevin Abbring, qui a malheureusement dû abandonner à cause de problèmes d'embrayage. Cette Porsche est en tout cas une machine fantastique!"

Chris Van Woensel (canalisation d'essence) et Laurent Vanneste (sortie) ont en revanche dû abandonner.

Pour les autres pilotes de R5, les choses se sont moins bien passées. Steve Matterne a perdu beaucoup de temps dans deux excursions hors de la route, sans parler de problèmes de chrono pour son copilote. Ils ont fini 11èmes.Bruno Parmentier (Ford) est sorti très tôt de la route, pendant que Pieter-Jan Michiel Cracco devait parcourir trois spéciales avec le train arrière de sa Fiesta plié lors d'un contact avec un abreuvoir. Le pilote jobFIXers a quand même pu terminer la course pour emmagasiner de l'expérience. Son père Philip Cracco a placé sa Fiesta R5 au 20ème rang.

En Historic, il n'y avait quasiment rien à faire contre Paul Lietaer, qui a été rapidement débarrassé de son principal concurrent, Stefaan Stouf (problèmes d'alimentation). La 2ème place est ainsi revenue à Dirk Vermeirsch devant Bert Cornelis.

Dans le Pirelli Junior BRC, Niels Reynvoet semblait bien parti vers une victoire autoritaire, mais il s'est laissé piéger dans les derniers kilomètres et la Fiesta R2 a terminé sur le toi. Grégoire Munster était déjà sorti de la route plus tôt, tandis que Jean Dilley a aussi perdu plusieurs minutes dans un fossé. La victoire est ainsi revenue à Gilles Pyck, le fils du rallyman Bart Pyck de Poperinge. A 22 ans, il a signé d'impressionnants débuts.

Cap maintenant sur la 4ème manche du BRC, le 35ème Rallye de Wallonie ces 27/28/29 Avril 2018

SPORT 7 & com