Lorenz Frey à l'assaut des Total 24 Hours of Spa avec Lexus.

10 juillet 2018

En début de saison, personne n'aurait misé sur Emil Frey Racing pour la victoire sur les Total 24 Hours Spa. Après s'être lancé dans un nouveau programme avec la Lexus RC F GT3, l'équipe suisse poursuivait la découverte de sa voiture en affrontant des adversaires très expérimentés. 2018 devait être une année de transition pour l'équipe, alors que 2019 offrirait une meilleure chance de se battre aux avant-postes.

Puis vinrent les 1000 km du Circuit Paul Ricard et la spectaculaire performance de la Lexus #14 d'Albert Costa, Christian Klien et Marco Seefried. A présent, beaucoup considèrent que les deux Lexus Emil Frey pourraient bien créer la surprise sur les 24 Heures.

Il est indéniable que beaucoup d'ingrédients indispensables à la conquête de Spa sont réunis. L'équipe est une entité très soudée qui apprécie son statut d'outsider, comme en témoignent les émouvantes scènes de liesse dans le garage après la victoire sur le Circuit Paul Ricard.

Cette mécanique de précision est prête. Bien que relativement récente, la RC F GT3 a déjà fait ses preuves sur la Blancpain GT Series et devrait trouver avec Spa un circuit adapté à ses aptitudes. Avec des pilotes très expérimentés, dont les anciens vainqueurs de Spa, Stéphane Ortelli et Markus Palttala, cette petite équipe affiche un grand potentiel.

Pour le directeur de l'équipe Lorenz Frey, Spa représente le but ultime. Pilote lui-même, avec plusieurs participations aux 24 Heures, Frey a une compréhension particulièrement fine de ce que représente la course.

"Gagner Spa serait comme gagner le championnat du monde", affirme Frey. "C'est le test le plus difficile en GT. Avec autant de GT3 et de pilotes de pointe sur la grille, sur une piste si particulière, gagner signifie beaucoup. Nous travaillons jour et nuit pour y parvenir. "

L'équipe se prépare en profondeur pour faire de ce rêve une réalité. En dépit d'être parmi les plus petites structures sur la grille, l'équipe Emil Frey a déjà effectué un certain nombre de tests longue distance avec la nouvelle Lexus pour résoudre tous les potentiels problèmes. Jusqu'à présent, la japonaise n'a présenté aucune faille.

"Comme toutes les courses, Spa est une question de préparation, et nous essayons de passer par toutes les étapes" explique Frey. "La grande différence c'est que tout commence beaucoup plus tôt.

"Nous nous sommes entraînés pour réagir à différentes situations : monter les feux, changer les freins quand ils sont très chauds, travailler les arrêts aux stands », poursuit-il. "Il est important pour l'ensemble du groupe de simuler les conditions que nous connaîtrons aux 24 Heures.

"Il est évident que ce n'est pas tout à fait comme la véritable course, mais c'est vraiment bien d'avoir cette opportunité. Nous sommes une équipe privée et un test de 24 heures est très coûteux, nous ne pouvons donc pas en faire tout le temps. Quand nous en avons l'occasion, nous devons nous assurer que cela portera ses fruits."

Bien que personne ne souhaite se fixer des objectifs irréalistes, il y a une confiance tranquille dans cette petite équipe compétitive. Les Total 24 Hours of Spa seront à ce jour leur meilleur test, et ils se montrent enthousiastes à l'idée de relever ce défi. Après les rapides progrès déjà affichés cette saison, Emil Frey Racing et Lexus ne doivent tout simplement pas être sous-estimés.

SPORT 7 & com
Photo : www.henssentony-photographie.be