Omloop van Vlaanderen, le résumé de la première journée.

01 septembre 2018

La 59ème édition du ConXioN Omloop van Vlaanderen a déjà attiré de très nombreux spectateurs ce vendredi soir.

Ceux-ci ont pu apprécier un beau spectacle sur les 5 spéciales de cette première étape, parmi lesquelles une nouvelle partie "show" à Beveren et surtout le spectaculaire Zoning qui clôturait la soirée. Kris Princen a pris le meilleur départ. Il s'est ménagé un bel avantage de 11"3 sur Vincent Verschueren, le leader du championnat.

  "Cette première soirée s'est même déroulée un peu mieux que nous l'espérions, « avouait Kris Princen à la rentrée à Roulers. "Nous avons adopté un style très propre. Je n'avais plus vraiment roulé depuis Ypres. C'est donc très bien comme ça. Dans le show de Beveren, j'ai été un peu surpris dans les premiers kilomètres parce qu'avec des pneus froids, je n'ai pas pu contrôler idéalement une pirouette."  

Vincent Verschueren ne se fait pas de soucis, mais il devra combler ce retard de 11"3 : "Les réglages de la Skoda n'étaient pas idéaux pour les deux premières spéciales. Ça allait mieux par la suite. La preuve avec le scratch que j'ai signé. Mais à Beveren, j'ai raté un freinage. Je pense que ça m'a coûté environ 5 secondes..."  

Adrian Fernémont complète le podium provisoire à 24"6. Le pilote Skoda se dit entièrement satisfait : "C'est la première fois que je roule ici à Roulers avec une R5. C'est aussi mon premier rallye avec des pneus Michelin. Ceux-ci me procurent de bonnes sensations. Sur le Zoning, j'ai peut-être perdu 2" en ratant un freinage à cause de la poussière soulevée par Princen."  

Sébastien Bedoret vient à la 4ème place à 33", devant Andy Lefevere, qui signe de nouveau de belles prestations devant son public avec sa fidèle Mitsubishi Lancer EvoX : « Ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle de constater que je devance les Porsches avec cette Lancer qui accuse déjà 10 ans d'âge. Je suis en train de construire une Porsche et le but est évidemment d'être plus rapide à son volant qu'avec cette Mitsubishi », sourit le pilote local.  

Après la 1ère boucle, Kevin Demaerschalk occupait la 4ème place malgré un sous-virage trop prononcé. Mais dans l'ES 4, il a arraché une roue de sa Citroën C3 R5.

Melissa Debackere suit à la 8ème place avec sa Skoda Fabia R5 : "Nous avons pris le départ avec une suspension trop souple. Le feeling était bon mais les temps ne suivaient pas. Nous étions sans doute encore en mode vacances..."  

Parmi les Porsche, Tim Van Parijs a signé un meilleur temps ex-aequo sur le Zoning mais c'est Gunther Monnens qui pointe comme leader du peloton de GT3. Le Limbourgeois occupe une belle 6ème place au général, 0"9 devant Patrick Snijers et 3"8 devant Van Parijs. Voilà qui promet pour la deuxième étape !   Pour la première fois sur la Fabia R5 ex-Verschueren, Bert Cornelis a perdu d'emblée 5 minutes dans un changement de roue après avoir cassé une jante. Philip Cracco s'est quant à lui arrêté après la spéciale 2 pour des raisons personnelles.  

Chez les Juniors, Grégoire Munster s'est déjà ménagé une belle avance sur Glen Snaet qui, dans sa région, se montre plus rapide que Niels Reynvoet et Gilles Pyck.  

En Historic, il n'y a une fois de plus rien à faire contre Paul Lietaer, qui compte déjà près de 2 minutes d'avance sur Danny Kerckhof. Les BMW M3 de Tom Van Rompuy et de Guino Kenis (moteur) ont dû s'arrêter prématurément. Dans la M Cup, Mats Van den Brand a pris comme prévu le commandement des opérations devant Kurt Braeckevelt, Wim Muilwijk et Franky Boulat.

SPORT 7 & com
Photos : Pascal Verheuge - www.henssentony-photographie.be