Un conseiller communal de Neufchâteau devant le tribunal pour avoir forcé un barrage de police

15 juillet 2020 à 10h42 - 1469 vues

Un conseiller communal de Neufchâteau devant le tribunal pour avoir forcé un barrage de police

Ce mardi, le parquet du Luxembourg a requis un an de prison à l’encontre de Pierre Otjacques pour entrave méchante à la circulation et rébellion armée. Le conseiller communal de Neufchâteau est également vétérinaire de profession. Les faits se déroulent en juin dernier, à la sortie de l’E411 à Verlaine. Il est un peu plus d’une heure du matin quand une patrouille est attirée par l’automobiliste.

Les policiers le prennent en chasse et il engage une course-poursuite effrénée sur une quinzaine de kilomètres. Le conseiller roule à travers les agglomérations de Lamouline et Recogne avant de monter sur la N89 en direction de Saint-Hubert. Les policiers ont alors décidé de dresser un barrage pour l’appréhender, mais il réussit à passer par le bas-côté et force ainsi le dispositif. D’où la rébellion armée puisqu’il s’est servi de sa voiture comme arme pour forcer le barrage. Ce n’est qu’une fois arrivé à destination qu’il est intercepté.

Il conduisait sous l’influence de l’alcool. Il a expliqué qu’il n’était pas de garde ce soir-là, mais on l’a rappelé pour un accouchement dans une ferme. Il voulait absolument arriver dans la cour pour voir où en était la vache. Le conseiller a déjà été condamné à plusieurs reprises pour alcool au volant, dont une dernière fois en 2019. Le substitut du procureur réclame l’emprisonnement avec sursis probatoire pour rébellion et entrave méchante, 6 mois de déchéances du droit de conduire et 400€ d’amendes pour imprégnation au volant. La défense demande une seule peine, sans s’opposer à l’emprisonnement avec sursis probatoire requis par le parquet. On parle notamment d’un suivi psychologique. Jugement le 1er septembre.

(Photo: Wikimédia)